Weekly outline

  • RÉSUMÉ, CONTENU ET ACQUIS

    RÉSUMÉ

    L'UE D « Territoire et Société » a pour objectif de familiariser l'étudiant-e avec les méthodes d’observation et d’enquête sociologique et urbanistique et de lui fournir des outils prospectifs pour analyser les impacts des changements formels sur les activités, la fréquentation et l'image des lieux. L'UED entend développer une réflexion sur les usagers de l’espace urbain et convie les étudiant-e-s à s'interroger sur la manière d'intégrer cette réflexion au projet. L’UED est ainsi l’occasion pour l’étudiant-e d’avoir une connaissance directe des usagers.

    Ce travail a lieu individuellement et porte en 2019 sur des contextes en mutation des villes de la Suisse Romande. Après observations et enquêtes sur place, les groupes établissent des rapports de recherche et proposent des réponses spatiales aux questions qui surgissent sur le terrain. Le programme est accompagné de présentations par des architectes et/ ou des urbanistes opérant sur les espaces construits, privés ou publics, et par les acteurs sociaux intervenant auprès des populations étudiées.




    CONTENU

    Le thème proposé cette année est Mémoires et programmations urbaines. Il s’agira pour les étudiant-e-s et leurs enseignant-e-s d’analyser et de comprendre ,à partir du cas de la Broye et tout particulièrement de son chef-lieu et centre urbain, Payerne, la façon dont les mémoires collectives (pour reprendre l’expression de Maurice Halbwachs  (1950)), c’est-à-dire à la fois les « cadres sociaux de la mémoire »,populaire ordinaire, et leurs traces dans l’espace construit, contribuent à « fabriquer de la ville », non seulement dans le présent, en ce qu’elles parviennent  à préserver par le souvenir des formes anciennes de la ville, mais aussi dans le futur, en ce qu’elles permettent de projeter à partir du souvenir. D’un point de vue théorique, ces questions s’appuieront sur un corpus de textes relatifs à la Suisse urbaine et en particulier “Portrait d’une Suisse urbaine” de Studio Basel et la notion de métropole horizontale de Paola Vigano appliquée à la Suisse, ainsi que les écrits de Michel Bassand et de son équipe sur le phénomène de métropolisation en Suisse.

    Rapportée de manière plus générale à toute ville et tout espace construit, l’idée fondamentale que nous défendons dans cette UE est qu'il  est  nécessaire, pour  que les transformations urbaines ne résultent pas de la seule imposition des acteurs publics ou des entreprises privées, mais aussi des pratiques sociales et spatiales les plus ordinaires de tous les habitants et usagers permanents ou éphémères, - indispensable même, de « convoquer » toutes les mémoires sociales à participer dans le présent à la programmations de telles transformations. Qu’il s’agisse effectivement de la production d’espaces XXL ou XXS, la prise en compte politique et scientifique des mémoires collectives dans leur rapport au processus d’urbanisation détermine fortement les conditions d’un développement urbain durable réel, c’est-à-dire autant matériel que social. Alors que, par l’invention d’un patrimoine historique reconnu dans le projet moderne, le passé et la mémoire individuelle ont été considérés comme des moyens de (re)créer de la valeur foncière, la mémoire collective est désormais un des principaux éléments de projets urbains novateurs, cela en vue d’une nouvelle transition urbaine plus démocratique.

    En amont de ces débats, nous proposons de questionner sur trois plans les liens entre une «politique de la mémoire» encore largement à inventer et le développement social de la ville:

    >(1) apaisement desrelationsentre passé et futur


    >(2) participation des habitants (dans cette perspective, nous ne considérons pas les mémoires collectives comme des biens symboliques, mais comme le moteur d’une politique de la ville devant choisir en permanence ce qu’il faut détruire et ce qu’il faut sauvegarder pour qu’une ville demeure à la fois dynamique et habitable), 

    >(3) capital social et d’intensité urbaine (en termes d’appropriations, d’urbanité, de sociabilités, etc.). 


    ACQUIS DE FORMATION
    A la fin de ce cours l’étudiant doit être capable de:
    • Formuler une problématique et des hypothèses pertinentes pour saisir les rapports entre territoire et société.
    • Mener des enquêtes sur les usages et usagers de l’espace public.
    • Choisir ou sélectionner des méthodes appropriées pour la vérification des hypothèses formulées.
    • Analyser qualitativement et quantitativement les données systématiques recueillies.
    • Faire des propositions spatiales tenant compte de l’analyse des résultats d’enquêtes.


    EXAMENS & ÉVALUATION
    Participation à tous les cours; participation active au séance; enquêtes sur le terrain; analyse des données; rédaction du rapport de recherche collectif; défense orale du travail.

    Contrôle et évaluation continue avec examen oral à partir d’un rapport de synthèse sur l’ensemble de l’activité de l’UE.
    Pondération dans l’évaluation :
    • Présentation des résultats d’une journée d’immersion : 20%
    • Lectures et présentation critique individuelle de textes : 10%
    • Présentation intermédiaire : 20%
    • Rapport écrit final : 30%
    • Présentation finale : 20%


  • COURS 1. 22 février (de 13h15 à 18h00) / EPFL

    Salle GC A330, EPFL

    Présentation de l’UE, de l’organisation du travail.
    Projection du film La ville de Carouge (env. 45min): // www.rts.ch/archives/tv/culture/dimensions/3472353-la-ville-de-carouge.html
    Discussion du film et présentations
            - " Mémoire et programmation urbaine" par B.Tirone
            - "Mémoire collective urbaine dans le contexte de la Broye et de Payerne" par Y. Pedrazzini
    Introduction à la dérive urbaine et à l'immersion du 1er mars

    • COURS 2. 1 mars (de 14h00 à 18h00) /in situ


      Première immersion

      Observation, croquis, photos et réflexion sur une problématique à étudier en vue de la présentation du 8 mars (une présentation Powerpoint vous sera demandée)


      • COURS 3. 8 mars (de 13h15 à 18h00) / EPFL

        Salle GC A330, EPFL

        Présentation de Luca Pattaroni, MER ENAC EPFL

        Présentations individuelles par les étudiants de la dérive du 1er mars, ainsi que d'une proposition de démarche et des hypothèses de recherche (sous forme de Powerpoint, présentation de 10 min).

        Retour des enseignants sur les présentation et discussion des hypothèses de recherche.

         

        • COURS 4. 15 mars (de 13h15 à 18h00) / EPFL

          Salle GC A330, EPFL


          Atelier méthodologique : Présentation d'une panel d'outils et de méthodes de recherche par les enseignants en fonction des projets retenus.


          Répartition des articles aux étudiants (présentation des articles par les étudiants le 29 mars).

          • COURS 5. 22 mars (de 13h15 à 18h00) / Terrain


            Deuxième immersion

            Observation, croquis, photos et réflexion sur une problématique à étudier

            • COURS 6. 29 mars (de 13h15 à 18h00) / EPFL

              Salle GC A330, EPFL

              Présentation et discussion des textes lus par les étudiants.

              Temps d'atelier sous la direction des enseignants. Discussion des travaux des étudiants.

              • COURS 7. 05 avril (de 13h15 à 18h00) / EPFL

                Salle GC A330, EPFL

                Atelier de théories urbaines :
                V. Kaufmann : Le futur des espaces publics urbains
                Y. Pedrazzini : Mémoire et nostalgie de la ville et des ruines
                B. Tirone : De la lenteur. Les temps en architecture


                Temps d'atelier sous la direction des enseignants. Discussion des travaux des étudiants.

                • COURS 8. 12 avril (de 13h15 à 18h00) / EPFL

                  Salle GC A330, EPFL

                  Deuxième présentation intermédiaire.

                  Temps d'atelier sous la direction des enseignants. Discussion des travaux des étudiants.

                  • PAS DE COURS 19 AVRIL ET 26 AVRIL

                    Il n'y a pas de cours le 19 avril (Vendredi Saint) et le 26 avril (vacances EPFL)

                    • COURS 10. 3 mai (de 13h15 à 18h00) / EPFL

                      Salle GCA330, EPFL


                      Temps d'atelier de groupe sous la direction des enseignants. Discussion des travaux des étudiants


                      • COURS 11. 10 mai (de 13h15 à 18h) / EPFL

                        Salle GCA330, EPFL

                        Temps d'atelier sous la direction des enseignants. Discussion des travaux des étudiants


                        • REMISE DES RAPPORTS. 14 mai (avant 18h) / EPFL

                          >>ATTENTION!
                          MARDI 14 mai, avant 18h

                          Remise des rapports de recherche à Armelle Hausser (LaSUR BP 2 131)


                          • This week

                            COURS 12. 18 mai (de 13h15 à 18h00) / EPFL

                            EXAMEN 

                            Salle GCA330, EPFL

                            Présentation Powerpoint  du rapport final